jeudi 18 janvier 2018

TBTL #53 - Une héroïne inspirante

BettieRose a lancé ce RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque, histoire de pouvoir (re)parler de bouquins qui nous ont marqué et qui passent vite à la trappe avec le flot de nouveautés. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !


 
Avec le thème de cette semaine, il y a de quoi faire dans mes lectures. En "bonne" féministe, je suis toujours à l'affût d'autrices et d'héroïnes inspirantes, de personnages féminins qui ne se réduiraient pas à une maman / une épouse / un love interest. Bref, j'ai longuement hésité. 
Et finalement, je me suis dit qu'il valait mieux partir vers des valeurs sûres. Alors c'est clair que vous n'allez sûrement pas faire la découverte du siècle, mais je tiens à vous dire que si vous ne l'avez pas lu, ça vaut largement le détour. Parce qu'on cause Jane Eyre, et qui pour l'époque, Jane Eyre est plutôt badass. Déjà, elle n'est pas jolie, ce qui tranche avec les héroïnes que tous les mâles ont envie de se taper à 20 km à la ronde. Et puis, elle est indépendante, elle travaille, elle a des valeurs et un sacré code moral, elle est loyale et bah... du coup, elle ne se laisse pas définir par sa condition de femme et ce qui est attendu d'une femme à cette période. 
Jane Eyre, ce n'est vraiment pas qu'une histoire d'amour. C'est assez peu une histoire d'amour, dans le sens où on est loin de voir  la romance occuper le devant de la scène. De toute façon, pas d'étreintes passionnées, pas d'expansion outre mesure de sentiments : on est en Angleterre, et c'est le XIXème siècle, diantre !
Jane, notre héroïne, est plutôt atypique. Loin de représenter la perfection, notamment en terme de standards de beauté de l'époque. Comme quoi la diversité existe, même (surtout ?) dans les classiques ! Parce que, pas de chance, Jane n'est pas jolie. Et ce depuis sa plus tendre enfance (qui n'a pas eu grand-chose de tendre, soit dit en passant).Jane Eyre est un pavé, mais un de ceux qui se savourent. Des descriptions de la lande brumeuse aux réflexions des personnages en passant évidemment par la passion amoureuse, tout est bon (comme dans le cochon)Mais ce qui est pour moi le gros point fort de ce livre, ce sont les personnages. On a parlé de Jane, forte, indépendante, volontaire et pleine de principes, mais les autres personnages ne sont pas en reste.

mardi 16 janvier 2018

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire


Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

Audio : Audiolib, 2013, 768 mn, lu par Philippe Résimont

Poche : Pocket, 2014, 544 p.
Traduit par Caroline Berg

Aventure, Humour


Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

J'annonce : si vous êtes amateurs de rationalité et de crédibilité dans tous vos genres de lecture, vous n'aimerez pas ce livre. C'est un roman loufoque et hautement improbable, mais aussi excessivement drôle de par les qualités suscitées. 

jeudi 11 janvier 2018

TBTL #52 - Lueur d'espoir

BettieRose a lancé ce RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque, histoire de pouvoir (re)parler de bouquins qui nous ont marqué et qui passent vite à la trappe avec le flot de nouveautés. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
Pas trop de réflexion pour trouver de quel livre j'allais causer avec le thème de la semaine ! Bon, mon problème, c'est quand même que je me rends compte que je focalise beaucoup sur des lectures assez récentes. Mais là, croyez-moi, ça vaut le coup quand même !

Bah ouais, parce que cette semaine, on va parler de féminisme, ou pas loin. En tout cas, du statut de la femme, de sa place dans la société. Mais pas la nôtre, de société. Parce que même s'il nous reste bien des combats (égalité salariale, maintien des acquis, charge mentale, harcèlement et j'en passe), il y a quand même des pays où la vie n'est pas douce. Où être une femme, c'est vraiment compter pour quantité négligeable. Venez, on va prendre une claque en Indonésie et rencontrer Gadis Pantai aka La fille du rivage
C'est donc finalement bien plus que l'histoire d'une enfant mariée de force parce qu'il le faut, c'est aussi l'histoire d'un passage de l'enfance à l'âge adulte et surtout de la perte de l'innocence. Cette évolution se fait dans la souffrance et les larmes et là encore, c'est la cruauté d'une société qui est mise en cause.
Et au final, malgré les épreuves et sûrement un peu grâce à elles, elle va essayer de trouver une autre voie. Elle va se dresser. Et c'est le moins qu'on espère pour elle.
On va retrouver beaucoup de situations quasi oniriques, qui laissent planer une douce odeur de conte un brin cruel sur ce roman que j'ai beaucoup aimé et auquel je ne rends clairement pas justice dans cette chronique.

mardi 9 janvier 2018

Star Marx - Guide de l'aventurier des mondes imaginaires


Merci à LivrAddict et aux éditions Leha

Star Marx - Guide de l'aventurier des mondes imaginaires de La Moitié et David Cochard

Leha, 2017, 160 p.

Guide touristique, Humour


Le Guide de Voyage de l’Aventurier des Mondes Imaginaires vous invite à découvrir l’Union des Républiques Sidérales, Socialistes et Soviétiques : un univers de science-fiction original et parodique où les Russes ont gagné la guerre froide et conquis l’espace. Sautez dans le premier soyouz venu, et partez à l’aventure ! À l’abri de toute tentation consumériste sur Stalingrad 2, les pieds dans le sable de Dunezk ou devant un goûteux burger de chez Lenin’s, découvrez un riche patrimoine historique et culturel : les plans quinquennaux des Hjorts besogneux, la langue pittoresque des Vulgains qui ont donné à l’Union sa dernière version de l’Internationale, les machines hurlantes des philatélistes fous de Rakatansky 11, ou encore, pour les enfants, le meilleur ami de l’Union, le célèbre Dark Brador, le protecteur de la galaxie des Tsars Ouares… Si malgré ces qualités touristiques indéniables, vous préférez le frisson de l’inconnu, franchissez la Border Zone : à vous les mystères des parazitnyi et les festins de la Gargotte des Anneaux ! Mais prenez garde, vous pourriez découvrir à vos risques et périls que les papédators, Xénomorves et IA de Sark ne sont pas des légendes… N’oubliez pas ce guide, indispensable à des vacances réussies et peut-être, aussi, à votre survie ! Bon voyage, Kamarade !

Le résumé promet de l'humour, de la parodie et de la pop-culture. Eh bien, c'est le cas.
Si vous n'aimez aucun des 3, vous pouvez d'ores et déjà passer votre chemin, ce petit bouquin n'est absolument pas fait pour vous. Par contre, si vous être friand du combo, vous devriez passer un moment empli de fun et de bolcheviks. 

lundi 8 janvier 2018

C'est Lundi, que lisez-vous ? #87

Comme chacun sait, je pense, on retrouve tous les liens chez Galleane qui a repris ce RDV d'un blog anglophone.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée les semaines passées? 


C'était soit-disant les vacances, mais je n'ai quasi rien lu, honte sur moi. On retrouve donc le Hysteria Lane d'Alex Cartier, une lecture sympa sans plus, assez funky pour faire passer un bon moment, mais que j'oublierai assez vite, je pense.
Les Outrepasseurs, tome 2 - La reine des neiges de Cindy Van Wilder qui m'a embarquée plus facilement que le premier et dont je suis très curieuse de découvrir la suite. Je pense donc me procurer le tome 3 et le lire cette année (ceci n'est pas une résolution de l'année).
Les rois maudits, tome 1- Le roi de fer de Maurice Druon que j'ai beaucoup aimé. Là aussi, je vais clairement continuer cette série, surtout que ma médiathèque dispose de tous les tomes en livre audio.
Enfin, j'ai aussi lu 2 ouvrages graphiques, ce qui faisait fort longtemps ! Star Marx était hyper sympa, plein d'humour et de pop-culture ! Et Les Déchaînés qui est une adaptation BD m'a vraiment donné envie de découvrir le roman.


2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  
  

Les aventures improbables de Julie Dumont de Cassandra O'Donnell m'accompagne en voiture. C'est loufoque, plein d'humour et ça fait sourire, donc j'en suis très contente pour le moment !
Le griffe du diable de Lara Dearman met un peu de temps à se mettre en place, à voir où ça va, donc.
Je t'ai rêvé de Francesca Zappia m'intrigue assez, j'espère en sortir avec autant d'enthousiasme que lorsque je l'ai commencé.

3. Que vais-je lire ensuite ?

   
J'ai trouvé à la médiathèque Je suis une fille de l'hiver de Laurie Halse Anderson qui me tente tout particulièrement et qui est de saison. Bref, je vais me jeter dessus de suite après !

4. Blabla

Ces deux dernières semaines ont été très chargées ! La preuve, je ne suis passée sur quasiment aucun blog. Entre le nouvel an (très cool au passage, à base de jeux de société et de copains) et l'arrivée de mes parents pour quelques jours juste après, je ne me suis pas ennuyée mais c'était très chouette.
Enfin, les choses sérieuses reprennent dès euh... aujourd'hui en fait, puisque mon temps de travail augmente. Alors, c'est cool parce que mon porte-monnaie en avait bien besoin, mais en général, ce qui est bon pour le compte en banque l'est moins pour les loisirs. Je risque donc d'être un brin moins régulière par ici, à voir comment j'arrive à m'organiser. J'ai évidemment pensé à vendre mon enfant, ce qui me libérerait du temps et remplirait le compte en banque susnommé, mais on s'attache à ces petites choses, surtout quand ils ont appris à dire "a t'aime maman". C'était le moment tromimi de ce lot de blabla, mais j'en profite aussi pour annoncer que je vais très certainement inaugurer une nouvelle catégorie avec les bouquins pour les bambins, j'ai trouvé une formule que j'aime bien, j'espère que vous adhérerez aussi !

Et vous, vous avez lu / fait quoi ?

samedi 6 janvier 2018

Les Déchaînés


Merci à Babelio et Sarbacane !

Les Déchaînés de Flo Jallier et Frédéric Pontaloro

Sarbacane, coll. BD, 2016, 64 p.

Jeunesse


Martinique, 1972.

Amélia est une jeune Noire établie avec sa mère sur une plantation de canne à sucre. L'esclavage a été aboli depuis plusieurs années, mais ici, rien n'a changé.

Qu'importe, Amélia grandit heureuse, inventant mille jeux avec le fils du maître, Thibault de la Bauterie.
Tantôt corsaires, tantôt révolutionnaires, ils courent, pêchent, lisent, rient... s'aiment?

Prisonnière d'une univers immobile et asphyxiant, héritière du sang esclave de sa mère, Amélia sera-t-elle un jour libre?

Je lis très (trop) peu de BD, et d'ouvrages graphiques en règle générale. Aussi, la dernière Masse Critique Babelio a été pour moi l'occasion d'en découvrir. L'histoire de celle-ci me tentait bien, et après l'avoir fini, la première chose que je peux vous dire, c'est que j'ai très envie de découvrir le roman duquel elle est adaptée.

jeudi 4 janvier 2018

TBTL #51 - Un livre dont j'ai envie de parler

BettieRose a lancé il y a quelques mois ce nouveau RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
BettieRose avait tout prévu pour le premier TBTL de l'année. On sait jamais, que certains aient encore la gueule de bois de leur réveillon (pour ma part, c'était bien cool, un réveillon en tout petit comité où on a joué à des jeux de société bien funky).
Bref, thème facile, où on va balancer simplement un livre dont on a envie de parler, comme ça, sans thématique particulière. Bah figurez-vous que ce n'est pas si simple...


J'ai donc décidé de reparler d'un livre lu assez récemment, somme toute, mais que je n'ai vu passer nulle part ailleurs. Bref, on s'envole pour le Japon, on suit une fresque familiale à travers trois générations de femmes, un récit presque mystique par moment et on finit tout dépaysé et en ayant réfléchi à plein de choses. Ma chronique est par là, mais en gros... 

Je suis persuadée que tous ceux qui aiment (ou sont simplement curieux) la culture japonaise adoreront ce livre qui à travers trois portraits de femmes aborde l'Histoire d'un pays, l'évolution de la société (on parle notamment de la compétition scolaire qui vide littéralement les enfants, de harcèlement, de délinquance, de sexualité) et celle de la place de l'individu.
Un roman passionnant, auquel je reprocherai seulement quelques longueurs par moments.